Le travail de la soie : histoire, culture et industrie

mercredi 18 février 2015 à 18h à l’espace culturel Patrick Fabre

par Annie Torqueo

La soie, synonyme de douceur, de luxe, de beauté, nous vient de loin. Elle a fait  rêver aux temps lointains où elle empruntait les grandes routes des caravanes pour venir jusqu’à nous depuis la lointaine Chine qui gardait jalousement le secret de sa  fabrication.
Et pourtant nous avons appris, nous aussi en Europe, à domestiquer le bombyx, à travailler son merveilleux fil au cours des siècles derniers. Nous sommes passés de l’artisanat à l’industrialisation au 19e siècle. Les filatures, les moulinages se sont installés près des cours d’eau. Le paysage de nos régions a été modifié par les plantations nombreuses de mûriers nécessaires à l’alimentation du bombyx. Lyon est devenue la capitale mondiale de la soie.
Cette industrie a employé durant plus d’un siècle une main d’oeuvre (y compris d’enfants) majoritairement féminine pour certains travaux (filature) mais aussi masculine : moulinage, teinture, tissage. Les difficiles conditions de travail et les salaires très bas ont débouché sur des révoltes durement réprimées, celle des  canuts lyonnais. L’histoire, la technique et la question sociale seront au centre de la présentation.
Les maladies qui ont frappé le bombyx, la découverte de la soie synthétique, les changements d’habitude vestimentaires ont peu à peu sonné le déclin de la  production de soie en France. Aujourd’hui la soie est retournée vers son pays  d’origine : la Chine.


Annie Torqueo est arrivée au syndicalisme en 1968 d’abord au sein de son  entreprise puis durant quelques années détachée comme permanente syndicale. Même si le travail dans la branche professionnelle de la banque a été le principal, elle a beaucoup milité dans l’interprofessionnel et plus particulièrement dans la  branche textile qui connaissait les difficultés, les délocalisations, les fermetures  d’usines. De plus cela touchait un salariat essentiellement féminin sans beaucoup  de chance de se reconvertir.
Après son départ à la retraite, installée à Taulignan dans la Drôme, elle a été élue conseillère municipale avec la charge de l’atelier musée de la soie ; et c’est par ce biais qu’Annie Torqueo s’est intéressée à l’histoire et au travail de la soie.

Nos coordonnées

Centre d'Information Culturelle
Hôtel de Ville

84110 Vaison-la-Romaine

Téléphone : 04 90 46 05 12

 

Mail : cic84@orange.fr



N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Actualités

Décès d'André Weber, Président d'honneur du CIC:
 

Nous avons la grande tristesse de vous informer qu’André Weber est décédé le 28 octobre, durant son sommeil, après un mois de séjour en Ehpad. Il n’a pas souffert. Il avait 88 ans.

 

Il fut administrateur fondateur en 1978, et fut par ailleurs Président du CIC durant 17 ans, de 1991 à 2008. Alain Fauqueur lui a succédé depuis cette date.

 

André Weber était Président d'honneur du CIC.

 

Pour la petite histoire, La première conférence du CIC se déroula au Collège Joseph d’Arbaud où André Weber, principal de l’établissement, offrit une salle à Jean-Jacques Guérold qui a traité de la « Connaissance de la Préhistoire ».

 

La cérémonie des obsèques aura lieu le mardi 3 novembre 2020 à 10h30 à la cathédrale de Vaison la Romaine.

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !