Une époque formidable !

 

Nous vivons une époque formidable, la démocratie est érigée en roman feuilleton. Même le nombre d'épisodes fait partie du suspense. Le dénouement aussi, bien entendu !
Le menu du jour, je voulais dire l'offre politique, est équilibré, de l'exotique au plus classique, avec ce qu'il faut de haines et de froid dans le dos. Beaucoup de pays nous envient. A présent, nous sommes une belle vitrine et non plus les champions du déclin.
Cette richesse me renvoie à celle de l'offre culturelle qui nous est proposée, non pas dans les programmes nationaux mais, plus riche encore,de celle venue des villes et villages que nous habitons.
Or notre ignorance est fréquente à l'égard des initiatives et des talents qui fleurissent si près de chez nous. Du théâtre à la danse, des clubs de lecture aux cabarets, des conférences aux concerts et aux expositions, sans parler des actions en faveur de l'environnement et de la restauration du patrimoine, et j'en oublie. Beaucoup d'entre nous s'y impliquent et parfois les animent, au sens où ils leur donnent une âme, voire un esprit même s'il ne convient pas à tous.!
L'initiative est toujours celle de quelque habitants déterminés même si les communautés de communes donnent des soutiens appréciables : la COVE autour de Carpentras, la Communauté des Baronnies autour de Nyons et, pour la COPAVO pour les médiathèques et l'école de musique.
La presse locale, format papier, ou la gazette-locale.fr sur Internet, quand elles sont dûment avisées, annoncent les événements, mais n'en donnent parfois que le compte-rendu après coup. La Gazette-locale offre des précisions supplémentaires grâce à l'avantage de sa pagination, tout en apportant le support d'images lumineuses. Mais il reste un malaise dû au manque de mise en perspective de la richesse de cette offre culturelle lorsqu'elle est installées dans la durée et non limitée aux événements. Serait-elle le privilège des pages sportives ?
Au CIC nous essayons de donner la meilleure lisibilité possible à notre programme et, la presse locale, dans ses annonces, est en harmonie avec nous. Il faut que fleurissent les mille bourgeons de toutes ces initiatives, aussi, pour que notre époque soit tout à fait formidable !

Alain Fauqueur

A ne pas manquer