Enchantement

 

Le Centre d'Information Culturelle de Vaison la Romaine est quelque peu Centre d'Information Culturelle du Pays voconce car notre territoire est le lointain héritier de la prestigieuse tribu Gauloise.

Rappelons que les Voconces, après leur défaite face aux Romains en 125-118 av. JC et leur révolte en 78-77, signèrent un traité d'amitié avec les occupants vers 62-59 av. JC. Traité amical puisque les Voconces prirent part à la victoire romaine sur Vercingétorix à Alésia en 52 av JC !
Ils eurent de beaux enfants et construisirent Vaison, ville prospère selon les témoignages recueillis. Dès lors, notre territoire connut la cohabitation des dieux et déesses païens, dieux principaux et dieux secondaires, chacun avec son caractère. Les dieux pouvaient se battre entre eux, mais sans appeler à la guerre sainte en leur nom.
Les dieux voconces, champêtres, et les divinités romaines transfuges du panthéon grec se superposèrent et cohabitèrent. Ils virent s'ajouter d'autres dieux importés par les soldats romains, d'Égypte avec le culte d'Isis, Osiris et Horus et, de Perse avec Zarathoustra et surtout Mithra. Notons qu'il subsiste, aujourd'hui en Italie, des ruines de temples à d'autres dieux, toujours inconnus !
Après le retrait de ces dieux, une reconstitution stratigraphique s'imposerait ! Pour ne parler que des temples, sanctuaires et autels, le ré-emploi, disons le remploi des pierres s'est chargé de brouiller l'essentiel des témoignages des cultes et des dieux au fil du temps. Certes, à Rasteau, à Sablet, à Vaison et à Dieulefit, par exemple, il reste des vestiges précieux. Mais souvent, les édifices cultuels dédiés à Diane, Apollon, ou Mercure, servirent à construire les églises et les chapelles de la religion qui leur succéda.
Ayons toutefois une pensée particulière pour Matrae déesse-mère primordiale qui protège, console et guérit, et pour les divinités tutélaires et bienfaisantes du pays voconce, les trois jeunes femmes qui, l'air grave et bienveillant, assises, portaient des épis, des fleurs et des fruits. Elles permettaient de détruire les ennemis, de chasser les maladies et de préserver les troupeaux. A l'occasion des fêtes du printemps, des moissons et des vendanges, on leur offrait du lait, des gâteaux, des fruits. Le prêtre, accompagné d'un joueur de flûte, conduisait la danse. C'est terminé ! L'éclipse des Voconces a accompagné le désenchantement de ce monde et le début des persécutions religieuses suivies, en 391, de l'instauration du seul christianisme.
Je vous souhaite un bel automne champêtre, plein de dévotions à nos collines, à notre Ventoux et à nos rivières, sans oublier nos vignes !

Alain Fauqueur

A ne pas manquer