Portrait et paysage

 

Notre précédent éditorial faisait le portrait élogieux de la grande activité, de la complémentarité et des résultats obtenus par les associations culturelles autour de Vaison la Romaine. Cela fut perçu, par certains, comme un « exercice d'admiration».
Le portrait était certes élogieux, mais ensuite, que dire du paysage ? Il est tout autre car l'état de l'environnement est plutôt décevant. En effet, là où l'on attend soutien, échange, et stimulation de la part des institutions et une volonté de bien faire, on rencontre un mélange d'autisme ou du moins d'indifférence au réel et finalement d'inefficacité.
Certes, ce n'est pas une indifférence assassine. Et il ne s'agit pas, pour autant, surtout pas, d'attendre de la part de l'État, des régions, des départements et des communes un quelconque acte d'autorité sur les activités culturelles. La cause est entendue.
Qu'observe-t-on en effet ? Des lignes budgétaires synonymes de recul de moyens, des rabotages synonymes de désinvestissements, et finalement une incapacité à tenir une ligne que l'on n'ose plus qualifier de politique culturelle de la part de nos collectivités locales. L'absence de lisibilité domine et la difficulté à mettre en place les plus modestes instruments d'accompagnement, d'agendas, de locaux et de supports médiatiques en sont la manifestation la plus fréquente.
Mais rendons à César ce qui lui revient, avec un hommage adressé aux collectivités qui maintiennent leurs lignes budgétaires contre vents et marées et aux élus qui participent aux manifestations et, de manière active, aux réunions que nos vaillantes associations mettent sur pied avec beaucoup de mérite et d'énergie.
Il en résulte une absence de volonté de développer la culture en tant que moyen de réunir au moment précis où, un peu partout, l'affrontement est la règle avec, pour débouché, les politiques de clôture et d'en fermement.
Et le CIC dans tout cela ? Les activités de notre association sont des sortes de bulles dans le paysage, des bulles sortant de la bouche des personnages de ces portraits. C'est une image, bien sûr ! Alors, prenons cette autre dimension comme un facteur de communication pour abolir ces innombrables rontières, autant de bulles mais, s'il vous plaît, pas de bulles de savon. Du champagne que du champagne !

Alain Fauqueur

A ne pas manquer

Nos coordonnées

Centre d'Information Culturelle
Hôtel de Ville

84110 Vaison-la-Romaine

Téléphone : 04 90 46 05 12

 

Mail : cic84@orange.fr



N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Actualités

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !